LE PROJET FERME FRANCE

Les consommateurs et la société civile interpellent de plus en plus les acteurs des filières alimentaires (agriculteurs, entreprises agroalimentaires, distributeurs, artisans et restaurateurs).

Ces derniers font aujourd’hui l’objet de multiples demandes

« sociétales » sur des sujets variés comme la traçabilité des produits, l’utilisation de phytosanitaires, le bien-être animal, la nutrition & santé humaine ou encore l’impact sur l’environnement.

Au-delà du secteur alimentaire, tout produit issu des filières agricoles est concerné par cette transformation sociétale. La pression exercée sera toujours plus pressante. Les consommateurs seront de plus en plus exigeants.

Notre capacité à répondre aux exigences de qualités à l’international est un enjeu crucial pour la valorisation des filières françaises.

NOS CONVICTIONS

  • Renforcer les performances sociétales de la production / transformation agricole française et les promouvoir lisiblement en France et à l’international est une opportunité pour valoriser les filières et leurs acquis (qualités, diversité, démarches sociétales, signes de qualité).

  • S’appuyer sur la force du collectif interfilières pour définir des objectifs communs de performance sociétale compatibles avec les réalités économiques de chaque filière, est indispensable pour gagner en lisibilité auprès des consommateurs et réduire les coûts induits par la démultiplication des cahiers des charges.

  • Rendre acteur le consommateur pour qu’il s’implique dans les choix et les actions des filières pour une amélioration continue de son alimentation et de tout produit issu de la production agricole, est nécessaire pour recréer une relation de confiance et de responsabilité partagée entre consommateurs et acteurs des filières.

  • L’intelligence collective est compatible avec la différenciation de chaque acteur.

LES OBJECTIFS DU PROJET

  • Créer et promouvoir un étiquetage d’évaluation de la qualité sociétale globale des produits issus de la production agricole, basé sur des critères objectivables reconnus par tous permettant aux acteurs des filières d’améliorer progressivement et continuellement leur performance sociétale et économique et de se différencier,

  • Financer la mise en œuvre des plans de progrès sociétaux chez tous les acteurs des filières, en toute transparence sur l’origine et l’usage des fonds collectés,

  • Rendre acteur le consommateur par un mécanisme de participation à l’orientation des plans de progrès

AMELIORER ET PROMOUVOIR LA PERFORMANCE SOCIETALE
DE LA FERME FRANCE*

ETAPE 1 : LA CONSTRUCTION COLLECTIVE DE PLANS SOCIETAUX


  • Définition filière par filière, enjeu sociétal par enjeu sociétal, en concertation avec les acteurs économiques engagés dans la démarche, les experts et les consommateurs.
  • Prise en compte de toutes les étapes qui constituent la chaîne de valeur (production, transformation, distribution, commercialisation), basé sur des indicateurs objectifs, coconstruits et facilement auditables.
  • Utilisation d’une échelle à 6 points permettant à chaque acteur de prioriser ses engagements, de se différencier et d’organiser l’amélioration progressive de sa performance sociétale.

Les plans de progrès émis par l’Association Ferme France n’ont pas vocation à se substituer ou à concurrencer les référentiels, labels, démarches, outils et travaux existants mais au contraire proposent une synthèse, ainsi qu’un levier complémentaire de valorisation.

ETAPE 2 : LA MISE EN PLACE D’UN ETIQUETAGE SOCIETAL VOLONTAIRE

 

  • Valoriser les engagements et la performance sociétale des acteurs économiques via un étiquetage simple, rapidement compréhensible par le consommateur et identique quelle que soit la filière d’origine et le produit.
  • Proposer une note globale de performance sociétale d’un produit intégrant la diversité des enjeux sociétaux.

ETAPE 3 : LA CREATION D’UN MECANISME DE FINANCEMENT DES PLANS DE PROGRES SOCIETAUX


Un mécanisme visant à financer les plans de progrès sociétaux chez tous les acteurs engagés sera créé. Le pilotage, ainsi que les critères d’éligibilité et d’attribution des fonds seront discutés et co-définis par les acteurs engagés dans la démarche.

RECREER UNE RELATION DE CONFIANCE ET DE RESPONSABILITE
PARTAGEE AVEC LES CONSOMMATEURS

FERME FRANCE, UNE DÉMARCHE PUISANT SA LÉGITIMITÉ DANS LE TRAVAIL COLLABORATIF ENTRE LES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET LES EXPERTS

Pour la construction des plans de progrès sociétaux comme pour l’élaboration des plans de financement, Ferme France s’appuiera sur 4 Commissions d’experts pluridisciplinaires :

  • Technique : instituts techniques, ONG spécialisées, juristes, agriculteurs et groupements, transporteurs, industriels
  • Ethique : personnalités, religieux, philosophes, ONG
  • Sociétal : médias, associations de consommateurs, politiques, syndicats professionnels, éducation nationale, artistes
  • Scientifique : chercheurs, éthologues, enseignement agricole et vétérinaire, médecins, sociologues, anthropologues, psychologues, psychanalystes

FAIRE RAYONNER LA FRANCOPHONIE AGRICOLE

  • Notre but est d’améliorer collectivement nos standards français de qualité sociétale et de les valoriser grâce à un étiquetage de performance sociétale.
  • Notre ambition collective est de promouvoir en France et dans le monde, le modèle de production français des produits alimentaires et non alimentaires issus de la production agricole.
  • Ferme France n’a pas pour objet la valorisation en soi de l’origine française des produits, des étiquetages existent déjà pour identifier et valoriser l’origine France.

*Par Ferme France nous entendons toutes les structures françaises de production, transformation et commercialisation de produits alimentaires et non alimentaires issus de la production agricole